• Pour son premier match en playoffs, LeBron James compile un triple-double

    L’ailier des Cavaliers avait parfaitement répondu aux attentes, en entrant dans l’histoire des playoffs dès sa première apparition.

    Après deux saisons à manquer les playoffs malgré de remarquables performances individuelles, LeBron James faisait enfin ses débuts en playoffs le 22 avril 2006. Contre les Wizards de Gilbert Arenas à domicile. 

    Allait-il être à la hauteur de l’événement et de ce premier match en playoffs pour la franchise depuis 1998 ? Lui qui était, comme toujours, au centre des attentions pour ce Game 1 du premier tour. « Il a joué sur le devant de la scène toute sa vie », avait rassuré son coéquipier Drew Gooden.

     

    La pression s’est faite ressentir lors de son premier tir, conclu par un vilain airball. « C’était déjà le cas pour mon premier All-Star Game », soulignera l’ailier, touché par un petit rhume, après la rencontre.

    Mais ensuite, le « show James » peut débuter avec 13 points, 4 passes et 3 rebonds en premier quart-temps. Solides en défense, les Cavaliers dominent les débats et ne relâchent jamais puisque leur meilleur joueur ne sortira pas de la partie. 48 minutes pour le jeune LeBron James, 21 ans à l’époque.

    « Welcome to LePlayoffs »

    Le temps de l’emporter, de remplir le Top 10 quotidien et de compiler 32 points, 11 rebonds et 11 passes. Un triple-double pour un premier match en playoffs en carrière, ce n’est arrivé que trois autre fois : Johnny McCarthy en mars 1960, Magic Johnson en avril 1980 puis Nikola Jokic en avril 2019.

    « Plus rien ne me surprend avec lui désormais », expliquait Zydrunas Ilgauskas. « C’est un joueur sensationnel. On a de la chance de l’avoir parmi nous, qu’il soit capable de sortir ce genre de performances et de statistiques. » 

    ESPN écrivait alors que si ce premier match en playoffs devait être une indication pour la suite de la carrière de LeBron James, il serait à part dans l’histoire. Nos confrères avaient même annoncé « Welcome to LePlayoffs ».

    Quatorze ans après, LeBron James est le meilleur marqueur et intercepteur, le troisième passeur, le sixième rebondeur et le quinzième contreur de l’histoire de tous les temps en playoffs.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :