• Tony Parker envoie les Spurs en demi-finale !

    Les Spurs se sont évités un Game 7 sous tension en s’imposant aux forceps sur le parquet de Memphis cette nuit (103-96). Battus pour la quatrième fois par San Antonio en playoffs sur leurs dix dernières participations, les Grizzlies ont poussé les hommes de Gregg Popovich dans leurs derniers retranchements.

    Mais dans le money time, l’expérience des Texans a fait la différence. Porté par Kawhi Leonard (29 pts, 9 rbds) dans les moments chauds, le collectif des Spurs s’en est remis à un Tony Parker étincelant, auteur de 27 points, à 11/14 aux tirs, 4 passes, et d’un parfait 3/3 dans le sprint final pour arracher la victoire. Le scénario n’en est pas moins cruel pour Mike Conley (26 pts, 5 pds) et ses coéquipiers qui ont mené presque toute la rencontre mais qui ont fini par payer au prix fort leur faillite au rebond (46 dont 16 offensifs à 28). San Antonio s’offre à présent un derby texan contre Houston en demi-finale de conférence pour une opposition de styles qui promet déjà quelques étincelles. 

    TP donne le ton

    C’est le vétéran de l’équipe, Vince Carter, qui réveille le public avec une claquette dunk d’un autre temps et un 3-points dans la foulée pour lancer un 9-3. Mais Tony Parker est également chaud et débute à 4/4 au tir, inscrivant 11 des 18 premiers points des Spurs. Le Français s’amuse même devant Randolph en isolation pour porter la marque à 18-11.

    Andrew Harrison arrive à point nommé en sortie de banc avec deux 3-points qui relance la machine, aidé par un Vince Carter qui retrouve ses jambes de 20 ans avec un spin move devant Gasol et un lay-up tout en toucher (19-20). D’un 3-points au buzzer, Mike Conley maintient la pression après 12 minutes alors que Leonard venait de donner 5 longueurs d’avance aux siens (22-24).

    Mike Conley à la rescousse

    Randolph, Gasol et Conley répondent au perfect de Tony Parker qui poursuit son festival avec un tir en déséquilibre en périphérie et un lay-up au métier devant Conley (30-30). Kawhi Leonard se fait à nouveau plaisir à deux reprises en un-contre-un, face à Carter cette fois, mais Memphis ne baisse pas sa garde.

    Daniels et Carter alignent de tirs arc-en-ciel de loin avant de laisser le soin à Gasol de faire à nouveau mouche près du cercle pour donner enfin de l’air aux locaux (45-40). Leonard (15 pts à la pause) continue de dominer Carter, mais les Grizzlies gardent le cap grâce à un ultime missile de Conley à 3-points (50-45), symbole de la réussite des locaux dans l’exercice (8/15).

    Kawhi Leonard monte en pression

    Z-Bo et Conley montrent la voie dès le retour des vestiaires, avant que Gasol ne trouve Ennis à 3-points d’une merveille de passe qui fait passer l’écart à +10 (57-47). Gasol et Parker se répondent par des actions de grande classe, à la finition ou à la passe. Et sur un service de TP, Green sanctionne un écart de Carter d’un 3-points qui fait ficelle et relance les Texans (63-58).

    Peu actif au scoring, Kawhi Leonard sait se rend utile autrement, comme lorsque son rebond offensif permet à Aldridge de passer un 2+1 (66-67). Sur une action d’école, l’ailier des Spurs trouve ensuite Gasol dans le corner qui décale parfaitement Ginobili à l’aile pour le 3-points, plus la faute (69-73). Mais Conley maintient l’espoir en dégainant de plus belle, dans le corner, suite à une contre-attaque menée de main de maître par Carter (74-75).

    Parker taille patron

    Tous les espoirs d’une saison reposent donc dans ce quatrième quart-temps pour Memphis. Le FedEx Forum pousse un premier ouf de soulagement sur un 3-points d’Ennis (85-78), mais il en faut plus pour déstabiliser les Spurs d’un Kawhi Leonard redevenu inarrêtable et auteur d’un 2+1 suivi d’un « catch-and-shoot » à 3-points (88-87). David Lee par deux fois près du cercle et Patty Mills à 3-points permettent aux Texans de faire la course en tête.

    Dans le sprint final, Tony Parker prend les choses en main en inscrivant un premier à mi-distance sur une passe de Leonard, puis un second sur la tête de Conley en fin de possession (94-98). Dans les toutes dernières secondes, le quadruple champion NBA se fendra d’un ultime panier en transition pour sceller le sort des Grizzlies. San Antonio a souffert, mais San Antonio s’impose, et c’est désormais James Harden qui se dresse devant eux. Ça promet une série au visage complètement différent.

     

    Grizzlies  / 96TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    Z. Randolph 38 6/14 0/1 1/3 3 8 11 0 3 0 2 1 13 13
    J. Ennis III 29 4/7 3/4 0/0 1 2 3 1 3 1 1 0 11 12
    M. Gasol 45 5/12 1/2 7/8 1 4 5 6 5 0 1 0 18 20
    M. Conley 45 7/18 3/9 9/10 0 2 2 5 4 1 2 0 26 20
    V. Carter 32 4/9 2/6 2/2 2 2 4 1 5 1 3 0 12 10
    J. Green 14 2/5 0/2 1/1 0 1 1 0 4 0 2 0 5 1
    A. Harrison 8 2/3 2/2 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 6 5
    T. Daniels 21 1/1 1/1 0/0 0 2 2 2 0 1 0 0 3 8
    W. Selden 8 1/2 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 2 1
    Total   32/71 12/27 20/24 7 21 28 15 26 4 11 1 96  
    Spurs  / 103TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    D. Lee 26 3/4 0/0 1/2 3 3 6 1 2 0 1 0 7 11
    L. Aldridge 42 7/17 0/1 3/3 5 7 12 1 5 0 3 0 17 17
    K. Leonard 40 8/19 1/5 12/13 3 6 9 4 2 3 1 0 29 32
    T. Parker 31 11/14 1/2 4/4 1 1 2 4 0 0 1 0 27 29
    D. Green 27 2/6 2/5 1/2 1 3 4 1 3 1 0 0 7 8
    D. Bertans 4 0/1 0/1 0/0 0 2 2 0 1 0 1 0 0 0
    D. Dedmon 3 1/1 0/0 0/0 1 1 2 0 1 0 0 0 2 4
    P. Gasol 20 0/6 0/1 0/0 1 3 4 1 2 0 2 0 0 -3
    P. Mills 22 4/6 2/3 0/0 0 1 1 1 2 0 1 0 10 9
    J. Simmons 8 0/1 0/0 0/0 1 0 1 0 1 0 0 0 0 0
    M. Ginobili 17 1/2 1/2 1/1 0 3 3 0 1 0 2 0 4 4
    Total   37/77 7/20 22/25 16 30 46 13 20 4 12 0 103  

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :