• NBA 2K16 : quand le niveau de jeu de Stephen Curry pose problème…

    stephen curry

    « On se croirait dans un jeu vidéo ! » C’est ce qu’on entend souvent à propos des exploits de Stephen Curry, capable de prendre et d’inscrire des paniers de n’importe quel endroit du terrain. Le problème, c’est que justement, dans les jeux vidéo, il devient compliqué de s’adapter à cet incroyable niveau de jeu. 

    « Très franchement, on cherche encore des moyens de mieux traduire son jeu dans NBA 2K » reconnaît Mike Wang, responsable du gameplay pour NBA 2K. « Il a cassé les codes avec son shoot, et il est devenu un problème dans le monde du jeu vidéo puisqu’on essaie d’habituer nos joueurs sur le fait que certains tirs sont plus efficaces que d’autres. »

    Avec Curry, le problème, c’est que n’importe quel tir est efficace ! Notamment celui pris à 10 mètres après un dribble, avec le défenseur collé à lui. Ou encore ceux pris en première intention sur une contre-attaque. Curry peut dégainer à n’importe quel moment, de n’importe où et faire mouche !

    « Prendre des 3-points après un dribble est déconseillé dans NBA 2K. Surtout après avoir longtemps dribblé » rappelle Wang dans le magazine Forbes, qui explique qu’en théorie, dans NBA 2K, le pourcentage à 3-points baisse lorsqu’on multiplie les dribbles avant de shooter. Et ce même si le joueur a un très bon pourcentage à 3-points.

    Résultat, les développeurs vont essayer de coller à la réalité, sans pour autant transformer Curry en un joueur injouable.

    « On va passer plus de temps dans les prochaines versions pour vraiment laisser Stephen Curry être Stephen Curry » prévient-il.

    Ce qui devrait décourager plus d’un joueur. Ce qui au final est le cas dans la réalité…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :