• Kevin Love et Tristan Thompson confiants pour LeBron James avec les Lakers

    Le match de cette nuit marquait le premier affrontement, depuis le départ de LeBron James vers Los Angeles, entre Kevin Love et son ancien coéquipier.

    Vous savez ce qui m’impressionne le plus chez LeBron ? C’est un génie parce qu’il a tellement « handshake » à retenir ! » Sous les yeux de l’analyste des Lakers, Stu Lantz, LeBron James vient de saluer comme il se doit Kevin Love et Tristan Thompson, ses anciens coéquipiers à Cleveland. Les trois hommes se retrouvaient cette nuit au Staples Center, dans une rencontre finalement largement dominée par les locaux.

    À cause des blessures de l’un ou de l’autre la saison passée, LeBron James et Kevin Love ne s’étaient pas encore retrouvés depuis le départ du premier vers la cité des Anges. « On a connu tellement de batailles ensemble, » rappelle l’intérieur des Cavs, auteur de 21 points et 11 rebonds cette nuit. « Je ne vais pas dire que j’ai trouvé ça normal (de l’affronter) mais on s’est battu et on a joué dur. Mais forcément que le voir jouer avec cette équipe a quelque chose de différent. C’est mon frère pour la vie, c’est bizarre de jouer contre lui. »

    « Bizarre » également, « inhabituelle » pour Frank Vogel, a été la décision de John Beilein d’envoyer Tristan Thompson défendre sur le « King », en particulier dans le dernier quart-temps. Sans succès car LeBron James n’a cessé de dépasser son ancien pivot, pour lui coller 14 points quasiment de suite. « J’ai simplement accepté ce défi, » raconte Tristan Thompson. « C’est toujours sympa de jouer face au meilleur joueur de notre génération, sans doute l’un des meilleurs de l’histoire, donc j’ai adoré. »

    LeBron James, qui rend hommage aux qualités défensives de son ancien camarade, rapporte que les deux hommes se sont beaucoup affrontés à l’entraînement par le passé. Le « King » se montre en revanche moins bavard sur l’avenir incertain avec les Cavs de ses deux anciens intérieurs, susceptibles de bouger dans les prochains jours.

    Hormis l’éventuel dossier Kyle Kuzma à gérer, les Lakers devraient être moins mentionnés d’ici à la « trade deadline » et peuvent déjà penser à la suite. Kevin Love estime d’ailleurs que les leaders de la conférence Ouest peuvent réaliser « quelque chose de spécial ».

    Même s’il avoue qu’il avait des doutes de la réussite de LeBron James à son arrivée à L.A., vu son âge avancé : « Tout le monde en avait. Qui pouvait savoir que tout allait fonctionner ? Ils ont activé le mode ‘gagner maintenant’. Ils ont vraiment une chance. » « Pour eux, c’est l’année du titre ou du bide », termine Tristan Thompson.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :