• Joe Johnson brise le rêve des Raptors

    Joe Johnson

    Les Raptors nous avaient emballés tout au long de la série en repoussant les Nets dans leurs ultimes retranchements. Revenus à la maison, devant leurs magnifiques fans à l’Air Canada Center (et à ses alentours), les joueurs de coach Casey ont encore donné leur maximum. Mais à courir après le score pendant la quasi-totalité du match, ils ont fini sur les rotules à l’image de cette ultime action de leur saison : quand Kyle Lowry se jette à corps perdu dans la raquette, face à quatre joueurs des Nets, pour se voir rejeté in extremis par Paul Pierce. Si près, si loin ! Malgré un Joe Johnson (26 points) magistral, Brooklyn s’est fait peur jusqu’au bout mais ce sont bien eux qui se dressent désormais sur la route du Three Peat du Heat… 

    Le duel des Johnson

    Touché d’entrée de jeu sur un contact avec Alan Anderson, Amir Johnson est le grand bonhomme du premier quart pour les Raptors. Déjà pas mal abîmé avec plusieurs pépins physiques, l’intérieur de Toronto ne ménage pas sa monture malgré les circonstances. Il décide de prendre Paul Pierce en duel et c’est une démonstration de puissance. Avec 6/7 aux tirs, Amir Johnson en est déjà à 12 points en premier quart pour lancer son équipe. En face, Joe Johnson répond à son homonyme en jouant également de son avantage de taille sur DeRozan. Héroïque sur la série, l’arrière All Star des Raptors est effacé avec seulement deux tentatives de tir sur la période. Son acolyte à l’arrière, Kyle Lowry, n’est pas dans son assiette et les Nets sont donc logiquement devant (28-26).

    Et les hommes de Jason Kidd accélèrent encore en deuxième quart. Alors que les Raptors en sont à 0/6 derrière l’arc, Marcus Thornton sort du banc des Nets pour inscrire 14 points rapides. Brooklyn profite au maximum du mismatch de Joe Johnson et, derrière, les passes sont propres pour rentabiliser le décalage créé. Avec Vasquez, Lowry et même Johnson à 3 fautes, coach Casey fait ce qu’il peut pour maintenir Toronto dans le match avant la pause mais les Nets comptent leur plus gros écart du match (61-51). En shootant à 22/40 (contre 19/39 pour les Raptors), le collectif des Nets est bien en place. Shaun Livingston (8 points à 4/4) en est la parfaite illustration. Brooklyn prend 8 points d’avance à la mi-parcours (61-53).

    L’expérience des Nets fait la différence

    Au retour des vestiaires, les Nets sont toujours aussi posés et efficaces. Kevin Garnett est le récipiendaire de bonnes passes et sanctionne dans le périmètre. Comme les Raptors continuent mordicus à faire prise à deux sur Easy Joe, Brooklyn aurait effectivement tort de se priver de faire voler la balle de main en main jusqu’à trouver l’homme libre. Toronto ne survit que d’expédients dans ce troisième quart avec DeRozan et Ross qui sont tous deux à 4/11 aux tirs alors que Lowry en est lui à 4/14. On pense que Jonas Valanciunas va enfin se réveiller sur une claquette mais il se fait manger de l’autre côté par Blatche sur un rebond offensif. Sur un dernier 3-points au buzzer de DeRozan, les Raptors en restent au même écart qu’à la pause : -8 (81-73).

    « The Truth » de survie

    Mais si Toronto fait le yoyo derrière Brooklyn, les Raptors n’arrivent pas à revenir au contact. Il faut dire que Joe Johnson est toujours aussi monumental dans ce match. Celui que l’on critiquait pour sa sélection All Star au rabais met 11 points de suite pour redonner de l’air aux hommes en noir (97-87). Le constat est le même pour les canadiens qui tombent dans un jeu caricatural avec DeRozan et Lowry qui forcent et Valanciunas, pas impliqué en attaque, qui est hors du coup en défense. Les Nets dominent aux rebonds avec notamment 16 prises offensives mais ils ne plient pas le match. Les Raptors reviennent à 2 petits points à 22 secondes du terme. S’ensuit un jeu stratégique entre les deux coachs. Mais sur une remise en jeu des Nets, voilà Terrence Ross qui intercepte la balle. Les Raptors ont 6secondes et la balle de match entre les mains. Kyle Lowry se lance, dribble vers le cercle au milieu de 4 Nets… mais se fait bâcher par Pierce (au lieu de lâcher la gonfle). Brooklyn survit au bout du suspense (104-103). Comme au Game 1, la salut des Nets est venu de Paul Pierce.

    TORONTO  / 103TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    T. Ross 30:05 5/12 0/3 1/3 0 2 2 0 5 2 1 1 11 6
    A. Johnson 22:25 9/12 0/0 2/2 5 5 10 1 6 0 1 1 20 28
    J. Valanciunas 27:08 1/5 0/0 1/1 1 4 5 0 1 0 0 1 3 5
    D. Derozan 45:05 5/12 1/2 7/7 0 2 2 6 2 1 2 0 18 18
    K. Lowry 40:53 7/19 2/4 12/14 2 5 7 3 5 0 3 0 28 21
    P. Patterson 33:56 5/5 0/0 6/6 0 8 8 1 1 0 1 0 16 24
    G. Vasquez 25:15 1/3 0/1 0/0 1 1 2 1 5 0 1 0 2 2
    J. Salmons 6:11 1/3 1/3 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 3 1
    L. Fields 0:14 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
    C. Hayes 8:48 1/2 0/0 0/0 1 1 2 1 0 1 0 0 2 5
    Total 240 35/73 4/13 29/33 10 28 38 13 27 4 9 3 103 110
    BROOKLYN  / 104TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    J. Johnson 45:05 11/25 1/5 3/5 2 2 4 4 0 1 1 0 26 18
    P. Pierce 25:18 4/10 2/4 0/0 1 3 4 1 5 2 2 1 10 10
    K. Garnett 25:06 5/8 0/0 2/3 5 6 11 2 4 0 0 1 12 22
    A. Anderson 26:13 2/6 1/4 0/0 0 2 2 1 3 0 0 0 5 4
    D. Williams 32:05 3/8 0/1 7/10 1 1 2 4 5 2 2 0 13 11
    A. Blatche 17:42 4/7 0/0 1/2 5 2 7 0 5 0 1 0 9 11
    M. Thornton 20:17 4/8 4/6 5/6 1 5 6 0 0 0 0 0 17 18
    A. Kirilenko 2:32 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
    M. Plumlee 5:12 0/1 0/0 2/2 0 0 0 0 0 0 0 0 2 1
    M. Teletovic 22:32 0/3 0/3 0/0 1 3 4 1 1 0 0 1 0 3
    S. Livingston 17:58 4/5 0/0 2/2 0 2 2 3 3 0 2 0 10 12
    Total 240 37/81 8/23 22/30 16 26 42 16 26 5 8 3 104 110

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :