• Heat vs Lakers

    Kobe Bryant et Dwyane Wade absents, ce Heat-Lakers n’avait pas la saveur particulière de ceux des dernières années.

    Le match a longtemps été sans grand intérêt, joué sur un faux rythme que seul LeBron James a souvent décidé de réveiller. Il a fallu attendre la fin de match pour avoir du suspense et de l’intensité. Mais les Lakers, surtout Nick Young, ont fait les mauvais choix face à Chris Bosh et King James (109-102).

     Les individualités du Heat par intermittence

    La première mi-temps aura été assez plate dans l’ensemble. Les Lakers ont commencé le match avec la défense au vestiaire. Les aides sont catastrophiques et la raquette est laissée à l’abandon. Chris Bosh en profite et inscrit 9 points dans le premier acte (30-27). C’est le premier joueur du Heat à se mettre en valeur.

    Greg Oden est le second, avec un excellent passage. Le pivot commence à trouver ses marques. En 10 minutes, il compile 5 pts, 5 rebonds et un contre. Suffisant pour faire le bonheur du Heat. En face, c’est Pau Gasol (22 pts, 11 rbds) qui maintient les Lakers en vie. La défense floridienne lui a rend la vie difficile, mais l’Espagnol se bat. James passe la seconde pour prendre le relais d’Oden, et permettre au champion de conclure la mi-temps tranquillement, sans jamais avoir été inquiété (57-46).

     

    Pour une fois, Nick Young n’est pas clutch

    Le faux rythme continue en troisième quart-temps. Miami enfonce le clou à l’intérieur, car les shooteurs extérieurs ne sont pas en réussite. Une donnée qui va compter dans le futur comeback des Lakers, qui eux se battent au rebond offensif pour exister. Gasol et Jordan Hill se remuent dans la raquette et Los Angeles s’accroche toujours à ces 10 pts d’écart (85-75).

    La fin de rencontre s’anime un peu avec le run des Californiens. Un 9-1 passé en trois minutes. Trop installé dans son fauteuil, le Heat n’a pas vu venir la menace et s’est fait endormir. L.A est alors à 4 pts mais James va calmer les esprits avec un shoot à 3-pts. Une réaction est attendue et Nick Young doit encore jouer les Black Mamba. Malheureusement, ses shoots sont manqués et Los Angeles plonge au plus mauvais moment.

    Miami s’impose 109-102 avec un Bosh des grands soirs, 31 pts, et un James au four et au moulin pour fêter sa 10ème sélection au All Star Game avec 27 pts, 13 rebonds et 6 passes. Miami peut maintenant se préparer pour les deux affiches à venir : San Antonio dimanche et Oklahoma City mercredi prochain.

     

    MIAMI  / 109TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    L. James 37:18 9/15 2/4 7/13 2 11 13 6 1 1 5 0 27 30
    S. Battier 18:49 1/2 1/2 0/3 1 2 3 5 0 2 1 0 3 8
    C. Bosh 33:36 15/22 1/3 0/0 2 4 6 0 1 0 0 1 31 31
    R. Allen 28:24 4/8 2/5 0/1 0 4 4 1 3 1 1 0 10 10
    M. Chalmers 33:26 5/6 1/1 0/0 0 3 3 3 1 1 3 0 11 14
    C. Andersen 12:53 2/3 0/0 0/0 2 2 4 0 4 1 2 1 4 7
    N. Cole 27:45 4/8 1/2 2/2 0 1 1 5 3 1 2 0 11 12
    R. Mason Jr. 6:25 0/1 0/1 0/0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
    M. Beasley 20:16 3/6 0/1 1/2 0 7 7 4 4 0 3 0 7 11
    G. Oden 10:26 2/5 0/0 1/2 4 1 5 0 3 0 0 1 5 7
    R. Lewis 10:42 0/2 0/1 0/0 1 1 2 0 2 0 1 1 0 0
    Total 240 45/78 8/20 11/23 12 36 48 25 23 7 18 4 109 130
    LA LAKERS  / 102TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    W. Johnson 18:27 3/6 1/3 0/0 0 1 1 1 2 1 0 0 7 7
    R. Kelly 25:45 3/10 1/4 0/2 1 4 5 2 3 1 2 0 7 4
    P. Gasol 37:32 9/15 0/0 4/5 4 7 11 4 1 3 1 0 22 32
    J. Meeks 35:39 7/13 4/6 4/4 0 0 0 1 1 2 1 0 22 18
    K. Marshall 35:47 2/6 1/3 1/3 0 3 3 11 2 1 3 0 6 12
    M. Harris 21:16 2/7 0/3 3/3 1 3 4 1 0 0 1 0 7 6
    N. Young 33:01 8/20 2/6 1/3 1 2 3 1 4 3 2 0 19 10
    R. Sacre 10:28 2/4 0/0 0/0 1 0 1 0 2 0 0 0 4 3
    J. Hill 22:05 4/7 0/0 0/1 5 2 7 0 2 1 1 1 8 12
    Total 240 40/88 9/25 13/21 13 22 35 21 17 12 11 1 102 104

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :