• H.O.R.S.E : Mike Conley prêt à remettre sa couronne en jeu

    Le meneur du Jazz, qui a remporté la première édition de ce nouveau concours, a déjà les noms de ceux qui pourraient lui donner du fil à retordre.

    La NBA s’est rendue à l’évidence : elle tient en Mike Conley Jr un sacré client en matière de H.O.R.S.E. Après Tamika Catchings, le meneur s’est défait de Chauncey Billups puis de Zach LaVine en finale avec une certaine aisance pour l’exercice. 

    « C’était une des raisons pour lesquelles je voulais participer. Je joue au H-O-R-S-E tous les jours, après chaque entraînement, » confirme-t-il. « Et pendant l’été, quand il n’y a pas de distanciation sociale et que j’ai toute mon équipe au gymnase avec moi, on en fait deux ou trois après avoir fini de s’entraîner. On est très, très créatifs. J’en ai gardé pas mal, mais je n’ai pas tout montré. C’est un jeu sympa juste pour s’amuser un peu ».

    Bojan Bogdanovic et Vince Carter pour le détrôner ?

    Depuis Colombus, Mike Conley a toutefois reconnu que le fait d’avoir pu évoluer en intérieur était « un réel avantage » sur tous ses concurrents. Pour le reste, c’est sa main faible, la droite, qui a fait le boulot avec brio.

    « Je savais que personne n’allait probablement pouvoir utiliser sa main faible comme je le fais, alors je m’en suis servi. À chaque fois que je sentais que je subissais une pression ou une poussée, j’allais directement sur ma main droite et je tirais un 3-points ou autre juste pour me sentir à nouveau à l’aise ».

    Premier vainqueur de ce H.O.R.S.E Improvisé, Mike Conley Jr pourrait être amené à remettre son titre en jeu.

    Parmi ses actuels ou anciens coéquipiers, il voit déjà deux joueurs capables de lui mener la vie dure à ce petit jeu : Bojan Bogdanovic et Vince Carter, présenté comme le maître ultime de la discipline.

    « Bojan Bogdanovic serait mon choix pour essayer de me détrôner parce qu’il a beaucoup d’astuces, c’est un gars rusé. Il est évident qu’il peut shooter bien mieux que moi, donc ce serait un match-up difficile. À part lui, Vince Carter était un gars avec qui on a joué plusieurs fois, et certains des tirs qu’il peut mettre … Il s’asseyait sur la ligne de lancer-franc opposée et la lançait d’un bras vers le panier et réussissait. Il est juste super talentueux, un gars face à qui je ne pouvais que m’incliner ».

    Celui-ci, date de son époque d’Orlando, en 2010.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :