• France – Finlande : une victoire à l'arrachée!

    Euro masculin 2015 Premier tour France-Finlande

    Ce match, les Bleus l’ont eu plusieurs fois en main, bien dans la paume. Mais secoués par les combattants venus du Grand Nord, et pas forcément irréprochables dans la rigueur défensive, les tricolores l’ont rendu compliqué. Très compliqué même puisqu’ils ont dû s’arracher dans la première prolongation du tournoi pour battre les vaillants Finlandais. Pas nécessairement dans un grand soir, Tony Parker a néanmoins porté son équipe à la victoire avec ses 23 points. Nando De Colo (16 points, 6 rebonds, 6 passes) et Joffrey Lauvergne (13 points, 7 rebonds) ont également été essentiels dans ce succès étriqué (97-87) qui va probablement leur remettre les idées en place. 

    Des bons passages… et des trous d’air !

    Dans la chaude ambiance montpelliéraine, les Bleus ne mettent pas longtemps à se mettre en marche. Tony Parker fait rugir de plaisir le public sur son premier panier mais le meneur tricolore n’est pas forcément très inspiré sur ses pénétrations. Qu’importe, Nando De Colo est lui très saignant avec 6 points, 3 rebonds et 3 passes pour lancer parfaitement l’Equipe de France. L’arrière du CSKA plante la première banderille de loin, qui crée le premier écart (12-6). Petteri Koponen maintient son équipe à flot mais c’est bientôt Jamar Wilson qui s’illustre avec 11 points, quasiment consécutifs, pour la Finlande. Si Joffrey Lauvergne place un dunk et Nicolas Batum un « and one » sur contre-attaque, les Bleus ne mènent que de deux petits points après dix minutes (24-22).

    Les choses rentrent dans l’ordre avec un 9-0 pour débuter le deuxième quart, conclu par un trois points d’Evan Fournier. Ayant fait le choix de placer un joueur de grande taille sur la menace Koponen (Batum puis Gélabale et enfin Kahudi), le staff des Bleus fait également confiance à De Colo comme deuxième meneur, en attendant que Léo Westermann puisse rattraper son retard.  Le jeu se durcit et les Bleus en laissent quelques-uns en route (9/13)… alors qu’ils sont trop laxistes sur les rebonds (9 offensifs pour la Finlande). Avec De Colo à 10 unités et Batum à 12 points, les Français font la course en tête, mais à l’image d’un Parker qui force contre Wilson, la marge de manoeuvre est assez mince à la pause (45-37).

    Un écart de 14 points dilapidé

    Un tantinet indisciplinés en attaque, les Bleus mettent la balle à l’intérieur dès la première action… et ça paye cash avec un panier et la faute pour Rudy Gobert. Mais il faut en fait attendre l’entrée de Joffrey Lauvergne pour retrouver une équipe de France plus dynamique. L’intérieur des Nuggets donne effectivement du peps à des Bleus mollassons. Cumulé au réveil de Tony Parker qui enfile enfin quelques paniers, dans le trafic d’abord, puis en périphérie, les Français enchaînent un 15-2 intéressant. L’écart est confortable avant la dernière ligne droite (68-60) mais le jeu des Bleus n’inspire pas la confiance…

    Comme un motif récurrent de ce match, le dernier quart voit les Bleus prendre leurs aises avant de se relâcher alors que l’écart semblait définitif. À voir la colère de Vincent Collet sur les errements défensifs de ses joueurs, et notamment tous ces rebonds offensifs lâchés, on comprend que les champions en titre ne sont pas sereins pour leur grand début à domicile. La preuve : les tricolores laissent filer un écart de 14 unités (74-60) pour se faire rejoindre à 76 partout à 2:30 de la fin. Les Finlandais ont même trois occasions de prendre la tête mais les ratent.

    Les Bleus font l’écart en prolongation

    Nando De Colo rentre un gros tir à trois points mais Sasu Salin lui répond du tac au tac. Tony Parker hérite de la dernière possession qu’il amène au bout, mais son tir pour la gagne ne touche pas le cercle. Première prolongation du tournoi pour le premier match de la France.

    Plus sérieux et bien lancés par Nando De Colo, encore lui, les Bleus refont un écart qu’ils ne laisseront cette fois pas filer. Ils s’imposent avec beaucoup de difficultés (97-87) après avoir laissé trop de bonnes positions extérieures à leurs adversaires. Contrairement à 2013, ils s’imposent néanmoins pour ne pas se mettre en difficulté d’entrée de jeu. Rendez-vous demain, à 21h, pour le duel face à la Bosnie-Herzégovine.

    FRANCETirsRebonds 
    JoueursMin2pts3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPts
    Westermann L. 2 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
    Batum N. 29 6/7 0/5 4/5 1 4 5 1 3 1 1 1 16
    Lauvergne J. 25 5/7 0/0 3/3 3 4 7 1 1 0 4 0 13
    Kahudi C. 6 1/1 0/0 0/0 1 0 1 0 1 0 0 1 2
    Parker T. 35 8/15 1/6 4/4 1 4 5 3 3 1 3 0 23
    Fournier E. 17 1/4 2/3 0/0 0 3 3 2 2 1 1 0 8
    Pietrus F. 14 0/0 0/1 0/0 0 0 0 0 2 1 1 0 0
    De Colo N. 32 3/4 2/5 4/5 0 7 7 6 2 2 2 0 16
    Diaw B. 31 4/5 0/0 0/1 0 3 3 4 1 0 2 1 8
    Gelabale M. 15 0/1 0/0 0/0 0 1 1 2 1 0 1 0 0
    Gobert R. 20 4/4 0/0 3/5 4 1 5 1 0 0 1 2 11
    Jaiteh M. DNP                        
    Equipe         3 3 6   0   1    
    TOTAL   32/48 5/20 18/23 13 30 43 21 16 6 17 5 97
    FINLANDETirsRebonds 
    JoueursMin2pts3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPts
    Koivisto M. 10 1/1 0/0 0/0 1 0 1 0 1 0 0 0 2
    Huff S. 31 2/3 1/7 0/0 2 0 2 1 3 1 1 0 7
    Lee G. 26 5/6 0/0 0/2 4 3 7 1 1 0 2 0 10
    Salin S. 26 2/6 3/7 1/2 0 2 2 2 3 2 0 1 14
    Kotti T. 23 1/5 0/0 0/0 0 0 0 0 3 1 1 0 2
    Koponen P. 29 6/10 1/5 0/0 0 2 2 7 3 1 3 0 15
    Nuutinen M. 12 2/4 0/1 2/2 2 0 2 0 3 0 0 0 6
    Kaunisto V. 6 0/0 0/1 0/0 0 0 0 0 1 1 0 0 0
    Cavén J. 4 0/0 1/2 0/0 1 0 1 0 0 0 0 1 3
    Ahonen R. 5 0/0 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
    Wilson J. 19 8/11 1/2 2/2 0 1 1 4 2 2 2 1 21
    Murphy E. 34 2/4 1/2 0/0 2 9 11 1 2 2 0 2 7
    Equipe         1 2 3   0   1    
    TOTAL   29/50 8/28 5/8 13 19 32 16 22 10 10 5 87

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :