• [Flashback] Quand le lycéen LeBron James faisait déjà rêver l’Amérique

    ESPN a ressorti un match vieux de bientôt 18 ans de ses cartons, un St. Vincent-St. Mary – Oak Hill dominé par un certain LeBron James, auteur de 31 points, 13 rebonds et 6 passes décisives.

    C’était le 12 décembre 2002, jour de match attendu en Ohio entre deux lycées : St. Vincent-St. Mary, emmené par LeBron James et Oak Hill Academy, la meilleure équipe du pays. Pour l’occasion, ESPN a décidé de diffuser sur la scène nationale la rencontre qui se déroule au Convocation Center devant plus de 11 000 spectateurs. 

    Encore âgé de 17 ans, LeBron James fait déjà tourner les têtes comme le rappelle le commentateur Dick Vitale avant la rencontre, LBJ ayant déjà fait la couverture de Sports Illustrated et d’ESPN Magazine. Toute l’Amérique est « curieuse » de voir ce phénomène dont tout le monde parle.

     

    « Il fait partie de ces jeunes têtes d’affiche qui arrivent sur la scène et sont déjà tellement douées. Comme une Venus Williams, une Serena Williams, un Tiger Woods, un Kobe Bryant, un Alex Rodriguez. Tout ce que je sais, c’est que s’il a la moitié du talent de tout ce que j’ai déjà entendu sur lui, il va devenir un athlète vraiment particulier, j’ai hâte de le voir jouer en personne », s’enthousiasme le commentateur en présentation du match.

    Une vision de jeu déjà au-dessus de la moyenne

    Pour ce rendez-vous extraordinairement médiatisé, LeBron James ne va pas décevoir. Mais au delà de ses 31 points (à 12/25 au tir), 13 rebonds et 6 passes décisives, c’est son style déjà caractéristique qui impressionne : déjà ultra-physique certes mais aussi avec des éclairs de génie notamment à la passe, comme lors d’un service dans le dos en contre-attaque pour son intérieur Romeo Travis, champion de France 2018 avec Le Mans. « Combien de gars à la fac ou en NBA peuvent faire cette passe ? », s’enflamme-t-on aux commentaires. Quelques instants plus tard, c’est une passe aveugle, toujours à destination de Romeo Travis pour un 2+1, qui fait rugir le public de plaisir.

    Après un gros troisième quart-temps de LeBron James conclu par un 3-points en tête de raquette, Oak Hill finit par craquer et s’incline 65-45. Après avoir perdu ses deux rendez-vous précédents, dont son premier affrontement face à Carmelo Anthony, l’affront est lavé pour celui que l’on surnommera bientôt le « King ».

    « Pour moi, il n’y a pas de pression. Tant que je joue mon jeu, que j’arrive à impliquer le reste de l’équipe pour l’aider à gagner et qu’on se donne à 110% comme on l’a fait ce soir, il n’y a pas de pression pour nous, » avait déclaré LeBron James, déjà professionnel face au micro d’ESPN 2. « Pour moi, il s’agit maintenant de progresser chaque jour, que ce soit défensivement, dans le travail de mon jumpshot pour le perfectionner, mais plus généralement de m’améliorer chaque jour, pour mon équipe et pour moi-même ».


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :