• Carmelo Anthony plie encore face aux Celtics

    NBA: New York Knicks at Boston Celtics

    Hier, Carmelo Anthony admettait son blues face à la saison des Knicks, qui se finira encore sans playoffs. Face aux Celtics, l’ailier a pourtant fait tout ce qu’il a pu pour relancer son équipe. Avec 30 points pour lui et huit unités d’avance à quatre minutes de la fin du match, la troupe de Kurt Rambis pensait pouvoir faire tomber Boston sur son parquet.

    Mais les C’s ont du caractère et ils ont finalement arraché la décision grâce à leur collectif, multipliant les paniers par Jae Crowder, Isaiah Thomas, Jared Sullinger, Evan Turner et finalement Avery Bradley (105-104). 

    Les Knicks longtemps en tête

    Pourtant, Boston s’est à nouveau bien compliqué la tâche avant d’arracher cette 13e victoire consécutive à domicile. Malmenés par Carmelo Anthony en premier mi-temps, l’ailier pointant déjà à 18 points à la pause, les Celtics ont failli sombrer après un tir extérieur suivi de deux lancers de Kristaps Porzingis au retour des vestiaires.

    Les Knicks ont alors 9 points d’avance (65-56) et comme lors des matchs précédents, dans cette série de cinq rencontres à domicile, les hommes de Brad Stevens sont sur la défensive. Poussés dans les cordes, ils réagissent néanmoins par l’intermédiaire d’Isaiah Thomas, qui score et distribue pour passer un 15-2 qui offre à son équipe les commandes de la rencontre (71-67). New York répond mais Boston est toujours dans le coup.

    Grâce à Carmelo Anthony, qui marque puis sert Arron Afflalo dans le corner, les Knicks ont toujours l’avantage en fin de match. Il reste un peu plus de trois minutes à jouer et les visiteurs ont encore huit points d’avance.

    Boston, maître du « money time »

    La suite est un nouveau cauchemar pour Melo. Isaiah Thomas et Jae Crowder profitent du très mauvais repli défensif des Knicks pour recoller avant que Brad Stevens ne sorte ses meilleurs systèmes de fin de match. Le meneur trouve Jared Sullinger dans la peinture et Evan Turner donne même l’avantage aux Celtics. Boston vient de passer un 11-2 mais Carmelo Anthony maintient son équipe à flot avec deux paniers consécutifs.

    Il reste 20 secondes et Boston place son sort dans les mains d’Avery Bradley, qui prend de vitesse son défenseur et finit au layup. Carmelo Anthony balance un trois points désespéré pour perdre un match qui résume assez bien la saison des Knicks. Intéressante pendant longtemps, l’équipe sombre finalement face à un collectif plus solide.

    CELTICS  / 105TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    A. Johnson 13 0/2 0/1 0/0 1 1 2 1 1 0 0 0 0 1
    J. Crowder 35 9/19 1/6 1/4 4 4 8 2 3 1 1 0 20 17
    J. Sullinger 28 4/8 0/0 1/2 3 8 11 2 3 0 1 0 9 16
    A. Bradley 33 4/10 1/3 0/0 0 2 2 0 0 2 0 0 9 7
    I. Thomas 36 9/15 2/5 12/13 0 3 3 8 2 2 0 0 32 38
    J. Jerebko 16 0/4 0/2 0/0 2 6 8 1 1 0 1 1 0 5
    T. Zeller 19 5/10 0/0 2/2 2 3 5 0 2 0 1 1 12 12
    M. Smart 28 0/3 0/3 2/2 0 4 4 3 2 2 1 0 2 7
    E. Turner 32 10/19 0/0 1/2 1 7 8 3 0 1 3 0 21 20
    Total   41/90 4/20 19/25 13 38 51 20 14 8 8 2 105  
    KNICKS  / 104TirsRebonds 
    JoueursMinTirs3ptsLFOffDefTotPdFteIntBpCtPtsEval
    K. Porzingis 20 6/14 1/3 2/4 3 2 5 2 1 0 0 0 15 12
    C. Anthony 40 13/27 2/8 2/2 2 5 7 4 1 1 1 0 30 27
    R. Lopez 32 4/10 0/0 4/5 4 8 12 0 1 0 1 2 12 18
    J. Calderon 38 5/10 2/2 1/1 0 5 5 5 3 0 1 0 13 17
    A. Afflalo 39 7/11 3/6 0/0 0 1 1 3 1 0 3 0 17 14
    D. Williams 5 1/3 1/1 0/0 0 1 1 1 1 0 0 0 3 3
    K. O'Quinn 8 3/4 0/0 0/0 0 4 4 3 2 1 0 1 6 14
    L. Thomas 30 1/5 0/1 0/0 0 5 5 2 5 0 0 0 2 5
    J. Grant 3 1/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 2 0 2 1
    L. Galloway 24 1/7 0/2 2/2 1 4 5 2 3 1 2 0 4 4
    Total   42/92 9/23 11/14 10 35 45 22 18 4 10 3 104

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :